L’École française d’Athènes : une école ouverte à toutes les disciplines

Contrairement à ce que l’on pense, l’École française d’Athènes n’est pas ouverte qu’aux disciplines consacrées à l’Antiquité (histoire, archéologie, numismatique…) : les géographes travaillant sur la Grèce ou sur des régions liées à la Grèce, les historiens des époques moderne et contemporaine, y sont également les bienvenus.

La bourse de l’EfA

Il s’agit d’une aide financière accordée pour un ou deux mois afin de faire un séjour en Grèce, à Athènes ou sur un des sites fouillés par l’EfA.

Son montant ?

– Pour les personnes avec traitement ou doctorants contractuels : 710€ pour un mois, 1020€ pour deux mois

– Pour les personnes sans revenus fixes : 960€ pour un mois, 1520€ pour deux mois.

Postuler à cette bourse : la candidature se déroule entre août et octobre de chaque année. Il faut fournir : CV, description du travail de recherche, projet de travail sur place, lettres de recommandations. Les résultats sont connus en novembre.

Les séminaires de formation doctorale de l’EfA

Ouverts à tous, ils permettent (normalement) de valider quelques-unes de vos heures de formation, indispensables (enfin il paraît) pour l’obtention du doctorat, et ce sous le soleil. Les thèmes sont variés et changent chaque année (ex : sur le théâtre antique cette année). Il faut envoyer (via leur site web) un dossier de candidature (avant février cette année, mais cela varie) avec CV, lettre de motivation, lettres de recommandation.

Les frais ? Les heureux élus doivent payer leur nourriture et leur frais de transport pour arriver en Grèce. Ce qui peut vite revenir cher… Mais votre laboratoire peut vous rembourser une partie ou l’intégralité (savoir bien négocier est un plus).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *