Valoriser son expérience de thèse dans un CV professionnel

Très souvent les doctorants n’osent pas mettre en avant les compétences acquises et développées dans le cadre de leurs recherches, quand ils ne nient pas eux-mêmes leur existence. Le travail d’identification des compétences apparaît donc primordial. La consultation des fiches métiers du pôle emploi peut constituer un guide précieux dans cette démarche.

Le CV est une clé pour accéder à l’entretien. C’est une carte de visite qui dresse le profil professionnel du candidat. Il importe donc de distinguer les fonctions occupées, les missions qui leur étaient associées et les compétences mises en œuvre dans le cadre de ces dernières. Il ne faut pas oublier que la structure, la clarté, la précision des éléments présents dans le CV reflètent la personnalité du candidat et ne doivent pas contredire les compétences avancées.

Les compétences dans le CV

  • Ne pas confondre compétences et qualités personnelles. Seules les premières doivent apparaître dans un CV. Celui-ci opère une synthèse des savoirs et des savoirs-faire : ce qui et tangible et concret. Les qualités (motivations, adaptabilité…), plus subjectives et à prouver, peuvent être développées dans la lettre de motivation, avec des exemples argumentés.
  • Mettre en avant son profil de gestionnaire de projet, sa capacité à gérer un calendrier, un budget, etc. → compétences transférables de la sphère universitaire au privé.
  • Mettre en avant non seulement ce qu’on sait faire mais aussi ce qu’on peut faire
  • Face à l’idée d’une thèse facile à réaliser dans le cadre d’une allocation, souligner l’investissement dans le laboratoire, dans une association, dans l’acquisition de compétences techniques (maîtrise de logiciels).
  • Pour chaque mission réalisée ne faire apparaître que les compétences en adéquation avec le profil de l’emploi recherché.

Le choix du libellé

  • Donner un titre au CV → ex. : « chargé de projet scientifique »
  • Faire offre de service, montrer ce que l’on veut après avoir identifié un interlocuteur précis.
    2 cas :

    1. réponse à une annonce : reprendre l’intitulé exact de l’annonce
    2. candidature spontanée : garder un titre générique
  • Les titres : si on a un titre officiel (ex. dernier poste occupé) le garder si 1) l’intitulé correspond bien au contenu de la fonction, 2) le titre est clair pour tout le monde.
  • Ne pas mettre « bénévole », « stagiaire », « étudiant », CDD → dévalorise un travail qui peut être en tout point identique à celui d’un salarié/professionnel/CDI → ce n’est pas le statut qui importe mais l’activité. Seule celle-ci doit apparaître.
    • Stagiaire assistante de projet ⇒ Assistante de projet
    • Responsable d’un cycle de conférence ⇒ Organisatrice et responsable d’une manifestation culturelle
  • Les intitulés doivent être précis et concrets
    • Communication écrite ⇒ réalisation de flyers, de billets de blog, etc.
    • Communication orale ⇒ animation de réunion, prise de parole en réunion
    • Gestion et travail en équipe ⇒ recrutement et formation d’une équipe, planification et répartitions des tâches.

Le choix du type de CV

Le CV par compétences

Compétences
_ Recrutement_ Communication
–          interne
–          externe_ Commercial
–          Grande entreprise
–          Petite entreprise
Parcours professionnel
06/2011-08/2012 : Fonction – entreprise – lieu (commune et/ou département)
Explication de la mission

⇒ Points positifs : bien lorsqu’on veut changer de branche et/ou qu’on a peu d’expériences
⇒ Points négatifs : le recruteur n’est pas en mesure de savoir quand ni combien de temps ces compétences ont été exercées

Le CV antichronologique

06/2011-08/2012 : Fonction – entreprise – lieu (commune et/ou département)
Explication de la mission
Énumération des compétences
09/2009-05/2011 : Fonction2 – entreprise2 – lieu2 (commune et/ou département)
Explication de la mission
Énumération des compétences

⇒ Points positifs : permet de comptabiliser les années d’expériences mais aussi de savoir si cela fait longtemps qu’on les a mis en œuvre
⇒ Points négatifs : risque de répétitions

Conseils formels

  • CV = 1 page
  • Mettre le mois et l’année : donner l’idée la plus précise du parcours et du temps pendant lequel les compétences énoncées ont été mises en œuvre.
  • Toujours garder les mêmes tournures phrastiques.
  • Mettre ensemble le cursus scolaire et les formations continues.
  • Formations continues (Animafac, PRES, Urfist, etc.) : ne les indiquer que si les savoirs acquis sont transférables dans l’emploi brigué.
  • Indiquer le Bac s’il apporte quelque chose de plus, s’il se démarque du reste de la formation.
  • N’indiquer le lieu (lycée, collège, Université) que s’il est prestigieux ou pour souligner une mobilité
  • Mettre le lieu d’exercice d’un poste : pas de lieu > pas de vérification possible = CV non retenu
  • Indiquer le nombre de personnes lors des prises de paroles, dans la conduite d’un groupe ainsi que le montant du budget géré, s’ils sont importants
  • « Autres » :
    1. langue : préciser le niveau (technique ou ‘‘touristique’’)
    2. sport : un collectif et un individuel
    3. loisirs : différencier la pratique de la passion

Le passage de la thèse à une recherche d’emploi dans la sphère entrepreneuriale nécessite de faire le deuil de sa thèse et de réaliser un travail de fond sur la manière de se présenter et de présenter les activités effectuées. En faisant ce deuil on crée les conditions de pérennisation (et de valorisation) de l’activité de doctorant. C’est ce travail qui mettra en lumière les compétences détenues par-delà le profil du chercheur.

[Billet adapté d’un compte-rendu d’une formation intitulé valoriser l’expérience associative dans un CV et enrichi de remarques personnelles.]

Pour plus d’informations :

Voir les rubriques Visibilité du jeune chercheur et Insertion professionnelle après la thèse du Pearltrees d’ENthèSe.


Gabriel Garrote

Doctorant en Histoire contemporaine, je réalise une thèse sur la notabilité au 19e en mêlant approches historique, sociologique et géographique. Longtemps impliqué dans le milieu associatif, je me suis particulièrement intéressé à la question du transfert des compétences acquises au cours du doctorat hors de la sphère universitaire.

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn

7 réflexions au sujet de « Valoriser son expérience de thèse dans un CV professionnel »

  1. Le billet est très complet. Si je puis me permettre, il manque un point fondamental : le design du CV. On est dans un monde où le contenu n’est remarqué que si le flacon attire le regard. C’est aussi vrai pour un CV : le profil peut être formidable, il attirera davantage la bienveillance du recruteur s’il a une apparence claire et soignée.

  2. merci pour les conseils sachant que parler de la thèse autant qu’une grande valeur dans le CV doit être bien présenté,expliqué et soigné pour attirer l’attention du recruteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *