La fonction territoriale ? Pourquoi pas.

La fonction territoriale ne représente pas moins 1,8 million d’emplois. Autant dire que si ça vous tente, il y a un poste pour vous.

Variété de la fonction publique territoriale

La fonction territoriale s’exerce à différents échelons administratifs (communes, départements, régions) et au sein d’instances variées (communauté de communes, communautés urbaines, syndicat à vocation unique ou multiple, etc.), qui ne représentent pas moins de 34% de la fonction publique.

Les emplois s’adressent à des profils (et affinités) tout aussi variés que les domaines d’action :

  • Services régaliens : état civil, recensement, politique, etc.
  • Services directs à la population : petite enfance, gestion des écoles, etc.
  • Développement et animation du territoire : urbanisme, politique de la ville, etc.

Les doctorants qui, comme moi, travaillent en Sciences Humaines et Sociales auront le plaisir d’apprendre que notre parcours nous prépare à de nombreuses problématiques qui intéressent les communes et les départements :

  • Politique éducative de la ville
  • Aménagement du territoire
  • Développement économique
  • Promotion de la culture

Quelques exemples de domaines d’action gérés par le département…

  • Action sociale : aide sociale à l’enfance, aux personnes âgées
  • Développement du territoire : collège, voirie, transports
  • Service culturel : bibliothèque, soutiens aux musées, etc.

… et la Région :

  • Développement économique : aides aux entreprises…
  • Aménagement du territoire : promotion du tourisme…
  • Formations : lycées, formations professionnelles…

La fonction territoriale est un kaléidoscope dans lequel chaque discipline peut trouver sa place, propre à répondre à des motivations et des champs de recherche très divers.

Structure de la fonction publique territoriale

9 filières : technique, administratif, culturel, animation, sport, secteur médico-social, secteur médico-technique, police, incendie et secours.

3 catégories :

  • C : Fonctions d’exécution
  • B : Fonction d’application : encadrement des équipes, ateliers
  • A : Direction et conception, expertise et encadrement

On peut y accéder à partir de la licence, mais, dans les faits, c’est le niveau administratif dans lequel les jeunes docteurs prennent place.

Il nécessite néanmoins de développer au cours de la thèse des aptitudes en management et en gestion. Participer à un laboratoire junior, suivre les formations dispensées par les instances universitaires, mettre en place une journée d’étude, etc. permet d’en acquérir les rudiments. Quoi qu’il en soit, l’insertion professionnelle hors de la sphère universitaire se prépare tout au long de la thèse.

55 cadres d’emplois

  • Entrer dans la fonction publique nécessite de passer un concours. Ce dernier donne accès à un grade (catégorie A, B, C) non à un métier. Le grade donne accès à un certain nombre de fonctions correspondant à de multiples métiers.
  • Ainsi au sein de la filière administrative se retrouvent différentes fonctions : attaché territorial, administrateur territorial
  • Les filières culturelle et médico-sociale proposent des métiers plus spécialisés tel que : attaché de conservation, directeur d’établissement d’enseignement artistique, bibliothécaire, musées municipaux[1] ; conseiller socio-éducatif, etc.

Réussir ces concours nécessite de s’y préparer. Il importe de se tenir informer, de prendre des renseignements auprès des personnes compétences (des services existent dans votre université !)

Les compétences d’un cadre ?

Compétences d’expert

  • Rôle d’aide à la décision auprès des élus
  • Complexification et diversification de la demande sociale
  • Montée en puissance des normes, des règlements
  • Montée en puissance des règles de déontologie
  • Contraintes de gestion de plus en plus affirmées

Compétences de manager

  • Savoir encadrer, écouter, motiver, décider, déléguer
  • Savoir travailler en équipe

Ce sont des compétences qui s’acquièrent souvent sur le terrain, mais disposer d’une expérience, aussi faible soit-elle, est toujours valorisée. Or, ce sont des compétences qu’on acquiert également dans le déroulement de la thèse : organisation d’événement, gestion vie labo, vie associative, participation à des comités de pilotage, etc.

Compétences en ingénierie de projets (liées à la réorganisation des services publics, enchevêtrement des services)

  • Savoir coordonner et faire travailler ensemble un certain nombre d’acteurs venant d’horizons différents
  • Importance de l’innovation dans l’évolution des services publics : prise en compte de l’avis des usagers et des NTIC

Dernière chose : savoir s’adapter et ne pas rester confiner dans une fonction précise, un rôle prédéfini. En effet, les activités menées revêtent de multiples facettes.

Conseils

Se préparer

  • Bien définir son projet professionnel
  • Savoir s’orienter : choisir le bon concours, prendre des contacts
  • Reprendre 6 mois/1 an de préparation aux concours afin d’élargir son regard, élargir d’autres connaissances pour devenir complètement opérationnel

C’est moins le volume de connaissance revendiqué qui importe que le projet de carrière. Aussi importe-t-il, lorsqu’on candidate, de ne pas se laisser enfermer dans un poste ou une fonction trop spécialisée. Il faut, au contraire, approfondir et valoriser les compétences transférables : avoir un bon niveau et élargir son éventail d’action

Il existe des écoles d’application qui combinent formation et stage, et dont l’entrée peut se faire sur concours avec un niveau d’exigence très élevé : l’Institut national d’étude territoriale, les Instituts Régionaux d’Administration, EHESP, etc.

Ouvrir son horizon

  • Il existe de multiples moyens de travailler pour une collectivité territoriale sans être fonctionnaire : cabinets d’expertise, chargé de mission contractuel[2], etc.

Ces emplois permettent de rentrer dans l’institution, de la mieux connaître et de mieux préparer les concours

Pour autant, la fonction publique ne recrute pas un chercheur, mais s’intéresse à un profil qui est en rapport avec les thématiques territoriales, et qui apporte un autre regard. Se départir de son sujet de thèse, dépasser le cadre d’une discipline et de ses enjeux scientifiques constitue un préalable nécessaire. Le doctorat offre les bases d’un profil attractif, mais ne saurait seul constituer un critère de sélection.

Enfin, si vous hésitez entre fonction territoriale et fonction d’État, sachez qu’actuellement les politiques visent à faciliter le passage d’une sphère à l’autre.

Bon courage !


[1] Attention les musées nationaux relèvent de la fonction d’État.

[2] Le taux de contractuels est un peu supérieur dans la fonction publique territoriale, mais après 6 ans de contrat, l’administration est tenue d’offrir un CDI (qui ne correspond pas au statut de fonctionnaire).


Gabriel Garrote

Doctorant en Histoire contemporaine, je réalise une thèse sur la notabilité au 19e en mêlant approches historique, sociologique et géographique. Longtemps impliqué dans le milieu associatif, je me suis particulièrement intéressé à la question du transfert des compétences acquises au cours du doctorat hors de la sphère universitaire.

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *